Grossesse

Accueil Généralités Nodule Hypothyroïdie Hyperthyroïdie Chirurgie Cancer Thyroïdite Goitre Grossesse Contact

 

 

Thyroïde Info> Grossesse

 Ce chapitre envisage les problèmes de la pathologie thyroïdienne chez la femme enceinte

 Vous avez des nodules thyroïdiens et ne prenez aucun traitement :

 Votre problème thyroïdien n'influera en rien sur le déroulement de votre grossesse. Le problème de vos nodules sera réexaminé après votre accouchement.

 

 Vous prenez de la Levothyroxine (Denomination Commune Internationnale) :

 Il faut le continuer. Il n'a aucun inconvénient pour votre foetus. Votre traitement doit être bien équilibré. Il est même préférable de garder une TSH entre 0.3 et 2, c'est à dire dans cette "fourchette" basse de la norme. Les contrôles biologiques seront pratiqués tous les deux mois environ. Les besoins en hormones thyroïdiennes augmentent au cours de la grossesse : votre dose quotidienne de Lévothyroxine (Denomination Commune Internationnale) ira donc le plus souvent en croissant, jusqu'à 50% en plus de ce que vous preniez au début.

Aucun problème pour un allaitement éventuel.

 

 Vous avez une hyperthyroïdie :

 Si vous êtes traitée pour une hyperthyroïdie et que vous envisagez une grossesse, il est préférable de "régler" définitivement (c'est à dire sans risque de rechute) cette hyperthyroïdie avant que vous ne soyez enceinte. C'est souvent une indication de la chirurgie thyroïdienne ou de l'iode radio-actif. La grossesse ne devra avoir lieu qu' après l'obtention d'un équilibre thyroïdien correct sous hormones thyroïdiennes (voir ci-dessus). Si un traitement à l'iode radio-actif a été choisi pour traiter votre hyperthyroïdie, il est préférable d'attendre six mois avant d'être enceinte.

Si une hyperthyroïdie est constatée en cours de grossesse, ou si une grossesse survient au cours d'un traitement par anti-thyroïdiens de synthèse, on peut vous donner ou continuer les anti-thyroïdiens de synthèse : le P.T.U. ou le Néomercazole. On recherche toujours la plus petite dose possible.

L'allaitement est déconseillé, en règle générale, si vous prenez des anti-thyroïdiens de synthèse, sauf pour de petites doses.

Ajoutons qu'en France, tous les nouveaux-nés font l'objet d'un dépistage systématique de l'hypothyroïdie, par le test de Guthrie, fait à quelques jours de vie.

 

[Index] [Accueil] [Généralités] [Nodule] [Hypothyroïdie] [Hyperthyroïdie] [Chirurgie] [Cancer] [Thyroïdite] [Goitre] [Grossesse] [Contact]

Mis à jour en janvier 2017 - Copyright (c) Tous droits réservés.