Médicaments
Basedow
Accueil Généralités Nodule Hypothyroïdie Hyperthyroïdie Chirurgie Cancer Thyroïdite Goitre Grossesse Contact

Clinique
Biologie
Echographie
Scintigraphie
Traitement
Médicaments
Chirurgie
Iode Radio-actif

 Le traitement médical (par médicaments) doit toujours être utilisé dans un premier temps :

 

 Les mesures que vous pouvez prendre pour favoriser la guérison :

   Moins vous aurez de soucis, de "stress", plus vous serez calme et sans contrariété, meilleure et plus rapide sera la guérison.

Le tabac est un facteur aggravant : l'atteinte des yeux est plus grave chez le fumeur et le risque de rechute de l'hyperthyroïdie est plus grand.

Il n'y a pas de diététique spéciale ou d'aliments à éviter dans le traitement de cette maladie

 

 Les médicaments "ralentisseurs" de la fabrication des hormones thyroïdiennes sont appelés les anti-thyroïdiens de synthèse (A.T.S.) :

 Il existe plusieurs médicaments :

Le Néomercazole® (nom de marque) ou Carbimazole (Denomination Commune Internationnale) (comprimés dosés à 5 ou 20 mg) : c'est le plus utilisé.

Le Basdène® (nom de marque) ou Benzyltiouracile (Denomination Commune Internationnale) , peut-être un peu moins puissant.

Le Proracyl ou Propylex ® (nom de marque) ou Propyl-thio-Uracile (Denomination Commune Internationnale).

Le Thyrozol® (nom de marque) ou Thiamazole (Denomination Commune Internationnale) (comprimés dosés à 5  10 ou 20 mg)

 

  Les principes du traitement :

 Le premier mois : on vous donne une dose de médicament (A.T.S.) plus ou moins forte selon votre poids et la sévérité de votre hyperthyroïdie. On associe souvent des médicaments ralentisseurs du rythme cardiaque (des Béta-bloquants type Avlocardyl). Vous ressentirez un effet bénéfique assez rapidement, en quelques jours. Les effets secondaires sont rares : l'allergie cutanée n'oblige pas forcément à l'arrêt des A.T.S. ; au contraire, la baisse des globules blancs nécessite l'arrêt du traitement. C'est pour cette raison que l'on surveille leur taux, (par la NFS - Numération Formule Sanguine) et que l'on vous demande de prévenir en cas de survenue d'une angine, qui peut éventuellement signifier que vos globules blancs sont en baisse.

Le bilan à 4 semaines de traitement montre une nette diminution de votre T4 libre. La TSH reste basse, elle est en effet beaucoup plus longue à remonter.

Les mois suivants : nous diminuons progressivement la dose quotidienne d'A.T.S. (on "lâche petit à petit les freins") au fil des contrôles qui s'espaceront progressivement de 1 à 3 mois. Le traitement durera en moyenne 18 mois, avec de grands écarts suivant les patients. Il arrive que pour diverses raisons (risque de rechute à la baisse du traitement, problèmes ophtalmologiques ...) nous ne désirons pas "lâcher les freins" trop vite (c'est à dire baisser la dose de Néomercazole). Alors nous rajoutons de l'hormone thyroïdienne, de la T4 (Lévothyrox ® (nom de marque) ou L Thyroxine (Denomination Commune Internationnale)) pour contrebalancer la baisse de T4 due au Néomercazole. C'est le traitement "frein + accélérateur".

Attention, les bilans thyroïdiens au laboratoire sous Néomercazole, sont difficiles à interpréter ! En attendant les explications de votre médecin, ne vous inquiétez pas.

Pourquoi le traitement de l'hyperthyroïdie vous fait-il souvent prendre du poids? C'est en fait la guérison d'une maladie qui vous faisait maigrir qui est à l'origine de cette prise de poids. Vous accuserez donc injustement les médicaments.

Le risque de rechute est toujours présent dès que nous baissons le frein (Néomercazole), en cours de traitement ou après son arrêt. Si, après une modification de votre traitement, vous ressentez de nouveau les signes de départ, n'hésitez pas à téléphoner à votre médecin.

 

[Index] [Accueil] [Généralités] [Nodule] [Hypothyroïdie] [Hyperthyroïdie] [Chirurgie] [Cancer] [Thyroïdite] [Goitre] [Grossesse] [Contact]

Mis à jour en janvier 2017 - Copyright (c) Tous droits réservés.